Une chanson à réapprendre :

La lune est morte
Paroles: Jacques Mareuil. Musique: Georges Liferman   1968


Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,
La Lune est morte, la Lune est morte.
Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,
La Lune est morte ce soir...

Un homme marche sur le sol
De ce vieux miroir de vos rêves
Et c'est votre cœur que l'on crève.
La corde qu'on vous passe au col !
Il va falloir aller plus loin,
Par delà des millions d'étoiles
À la recherche de l'étoile
Qui vous fera rêver demain...

Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,
La Lune est morte, la Lune est morte.
Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,
La Lune est morte ce soir...

Comme une fleur de tournesol
On a mis la Lune en bouteille
Et les enfants de la corbeille
Ont applaudi comme à guignol.
Un homme marche sur le sol
De ce vieux miroir aux merveilles,
Dans mon jardin depuis la veille,
Ne chante plus le rossignol...

Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,
La Lune est morte, la Lune est morte.
Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs,
La Lune est morte ce soir...

(chantée par les frères Jacques.)

Je ne résiste pas à y ajouter le clair de la lune avec une version corrigée, trouvée ici, (merci José attention ceci est du copié-collé-désolée) :

Je voudrais rectifier une erreur récurrente à la chanson: "Au clair de la lune".
Il ne s'agit pas d'une plume, mais d'une "lume". (Donc d'une lumière).
Si vous reprenez la comptine, vous verrez que la recherche de la plume n'a aucun sens:

Au clair de la lune,
Mon ami Pierrot
Prête moi ta lume
Pour écrire un mot
Ma chandelle est morte
Je n'ai plus de feu
(Il ne s'agit pas d'une plume brisée ou perdue, mais d'un manque de clarté)
Ouvre-moi ta porte
Pour l'amour de Dieu !
Au clair de la lune
Pierrot répondit
Je n'ai pas de lume,
Je suis dans mon lit
Va chez la voisine
Je crois qu'elle y est
Car dans la cuisine
On bat le briquet.
(On bat le briquet, donc il y a de la lumière. On n'y fabrique pas des plumes).
Au clair de la lune
L'aimable Lubin
Frappe chez la brune
Ell' répond soudain
Qui frapp' de la sorte ?
Il dit à son tour
Ouvrez votre porte
Pour le Dieu d'amour
Au clair de la lune
On n'y voit qu'un peu
On chercha la lume
On chercha du feu
(On cherche bien de la lumière et pas de plume!)
En cherchant d'la sorte
Je n'sais c'qu'on trouva
Mais j'sais que la porte
Sur eux se ferma.

Ceci pour l'anecdote et pour rendre ses droits à la vérité.
José