Un beau matin à la fraîche

Un beau matin à la fraîche aïe la la comme elle était fraîche,
Peu pressé de travailler et aïe la la qu'il faisait frisquet.

Il est parti sur la route, aïe la la comme elle était fraîche,
Avec son fusil chasser et aïe la la qu'il faisait frisquet.

Il ne vit perdrix ni grive, aïe la la comme elle était fraîche,
Ni faisan à ramener et aïe la la qu'il faisait frisquet.

Mais il vit une bergère aïe la la comme elle était fraîche,
Avec ses moutons au pré et aïe la la qu'il faisait frisquet.

Elle dormait la bergère, aïe la la comme elle était fraîche,
Au pied d'un bel olivier et aïe la la qu'il faisait frisquet.

Belle affaire mais que faire aïe la la comme elle était fraîche,
Il n'osait pas l'éveiller et aïe la la qu'il faisait frisquet.

Il cueillit des violettes aïe la la comme elle était fraîche,
Et dans ses mains les plaçait et aïe la la qu'il faisait frisquet.

Mais les fleurs étaient si fraîches aïe la la comme elle était fraîche,
Que son cœur s'est réveillé et aïe la la qu'il faisait frisquet.

Que son cœur s'est réveillé et aïe la la qu'il faisait frisquet.

Nana Mouskouri, "Nouvelles chansons de la vieille France"